(JO n° 29 du 4 février 2010)
NOR : CTNX1000639X

I- Termes et définitions

accumulation biologique
Forme abrégée : accumulation, n.f.
Domaine : Biologie-Environnement.
Voir : bioaccumulation.

amplification biologique
Forme abrégée : amplification, n.f.
Domaine : Biologie-Environnement.
Voir : bioamplification.

analyse du cycle de vie d’un produit
Forme abrégée : analyse du cycle de vie (ACV).
Domaine : Environnement.
Définition : Évaluation des effets directs ou indirects d’un produit sur l’environnement, depuis l’extraction des matières premières qui entrent dans sa composition jusqu’à son élimination.
Note :
1. L’analyse du cycle de vie, qui recense et quantifie les flux physiques de matière et d’énergie associés à chaque étape de la vie d’un produit, peut également être appliquée à un service.
2. Le terme « écobilan » subsiste dans certaines zones francophones. Equivalent étranger : life cycle analysis (LCA), life cycle assessment (LCA).

audit environnemental
Domaine : Environnement.
Définition : Evaluation du fonctionnement et de l’efficacité d’un système de gestion mis en place en vue d’assurer la protection de l’environnement.
Note : L’audit environnemental est conduit en référence aux règlements, aux normes ou aux bonnes pratiques professionnelles.
Equivalent étranger : environmental audit, environmental auditing.

bioaccumulation, n.f.
Domaine : Biologie-Environnement.
Synonyme : accumulation biologique, accumulation, n.f.
Définition : Processus selon lequel une substance polluante présente dans un biotope pénètre et s’accumule dans tout ou partie d’un être vivant et peut devenir nocive ; par extension, le résultat de ce processus.
Voir aussi : bioamplification, biotope.
Equivalent étranger : bioaccumulation.

bioamplification, n.f.
Domaine : Biologie-Environnement.
Synonyme : amplification biologique, amplification, n.f.
Définition : Processus selon lequel la concentration d’une substance présente dans un biotope augmente tout au long d’une chaîne alimentaire ; par extension, le résultat de ce processus.
Voir aussi : bioaccumulation, biotope.
Équivalent étranger : biological magnification, biomagnification.

biocénose, n.f.
Domaine : Biologie-Environnement.
Définition : Ensemble des êtres qui vivent dans les mêmes conditions de milieu, dans un espace donné.
Voir aussi : biotope, écosystème.
Equivalent étranger : biocoenosis.

biotope, n.m.
Domaine : Biologie-Environnement.
Définition : Aire géographique caractérisée par des conditions climatiques et physicochimiques homogènes permettant l’existence d’une faune et d’une flore spécifiques.
Voir aussi : biocénose, écosystème.
Equivalent étranger : biotope.

cindynique, n.f.
Domaine : Environnement/Risques.
Définition : Etude des risques et des situations dangereuses qui prend en compte les aspects techniques, humains et organisationnels liés à une activité donnée. Équivalent étranger : cindynics.

cogénération, n.f.
Domaine : Energie.
Définition : Production simultanée d’électricité et de chaleur utile.
Equivalent étranger : CHP generation, combined heat and power generation (CHPG).

compensation écologique
Domaine : Environnement/Aménagement du territoire.
Définition : Ensemble d’actions en faveur de l’environnement permettant de contrebalancer les dommages causés par la réalisation d’un projet qui n’ont pu être évités ou limités
Note : La compensation écologique peut consister en la protection d’espaces naturels, la restauration, la valorisation ou la gestion dans la durée d’habitats naturels. Voir aussi : mesure compensatoire.
Equivalent étranger : environmental offset, offset.

diatomiste, n.
Domaine : Biologie-Environnement.
Définition : Hydrobiologiste spécialiste des diatomées.
Note : Les diatomées sont des algues brunes unicellulaires, utilisées notamment comme indicateurs de la qualité de l’eau.
Equivalent étranger : diatomist.

écocertification, n.f.
Domaine : Environnement.
Définition : Procédure qui garantit qu’un produit ou un procédé de fabrication prend en compte, selon un cahier des charges correspondant, la protection de l’environnement ; par extension, la garantie elle-même.
Note : L’écocertification implique de la part des opérateurs économiques une adhésion volontaire au cahier des charges.
Equivalent étranger : environmental certification, green certification.

écoconception, n.f.
Domaine : Environnement.
Définition : Conception d’un produit, d’un bien ou d’un service, qui prend en compte, afin de les réduire, ses effets négatifs sur l’environnement au long de son cycle de vie, en s’efforçant de préserver ses qualités ou ses performances.
Equivalent étranger : ecodesign, green design, sustainable design.

écodéveloppement, n.m.
Domaine : Environnement.
Définition : Mode de développement fondé sur le respect de l’environnement.
Note : L’écodéveloppement est une des composantes du développement durable.
Voir aussi : développement durable.
Equivalent étranger : ecodevelopment.

éco-industrie, n.f.
Domaine : Environnement.
Définition : Industrie qui propose des produits ou des prestations ayant pour objet d’améliorer ou de protéger l’environnement, ou qui utilise des procédés favorables à l’environnement.
Equivalent étranger : ecoindustry.

écosystème, n.m.
Domaine : Biologie-Environnement.
Définition : Unité écologique fonctionnelle formée par le biotope et la biocénose, en constante interaction.
Voir aussi : biocénose, biotope.
Equivalent étranger : ecosystem.

écotechnologie, n.f.
Domaine : Environnement.
Synonyme : technologie environnementale.
Définition : Ensemble des procédés industriels qui visent à prévenir ou réduire les effets négatifs sur l’environnement des produits à chaque stade de leur cycle de vie, ainsi que des activités humaines.
Note : Ces procédés permettent une utilisation plus économe des ressources ou ont des effets moins polluants. Voir aussi : écotechniques de l’information et de la communication.
Equivalent étranger : clean tech, clean technology, ecotechnology, green technology.

écotoxicologie, n.f.
Domaine : Environnement.
Définition : Branche de la toxicologie qui étudie les effets directs et indirects des polluants sur l’environnement.
Note : L’écotoxicologie étudie notamment le transfert des polluants dans les biotopes et les biocénoses, ainsi que leurs transformations et leurs effets sur les organismes vivants et sur les processus écologiques fondamentaux.
Voir aussi : biocénose, biotope.
Equivalent étranger : ecotoxicology.

écotype, n.m.
Domaine : Biologie-Environnement.
Définition : Ensemble des caractères distinctifs d’une population géographiquement localisée d’une même espèce animale ou végétale, qui résultent de la sélection naturelle liée aux facteurs du milieu.
Equivalent étranger : ecotype.

effet de serre
Domaine : Environnement.
Définition : Phénomène d’échauffement de la surface de la Terre et des couches basses de l’atmosphère, dû au fait que certains gaz de l’atmosphère absorbent et renvoient une partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre, ce dernier compensant le rayonnement solaire qu’elle absorbe elle-même.
Note :
1. Les gaz qui provoquent ce phénomène, tels que la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone ou le méthane, sont appelés « gaz à effet de serre ».
2. Un effet de serre existe également sur des planètes telles que Vénus et Mars.
3. L’expression « effet de serre » est employée usuellement dans le sens d’« effet de serre anthropique », qui désigne le réchauffement global du climat attribué à l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre, résultant de l’accroissement de leurs émissions dues aux activités humaines.
Voir aussi : changement climatique anthropique.
Equivalent étranger : greenhouse effect.

étude d’impact sur l’environnement
Abréviation : EIE.
Forme abrégée : étude d’impact.
Domaine : Environnement. Synonyme : étude d’incidences sur l’environnement (EIE), étude d’incidences.
Définition : Etude préalable à la mise en oeuvre de programmes ou de plans et à la réalisation d’équipements, qui permet d’estimer leurs effets probables sur l’environnement.
Note :
1. L’étude d’impact sur l’environnement relève de la responsabilité du maître d’ouvrage.
2. L’étude d’impact sur l’environnement permet notamment de justifier le parti retenu et de préciser les mesures envisagées tendant à supprimer, réduire ou compenser les dommages éventuels liés à un projet.
3. L’étude d’impact sur l’environnement est nécessaire à l’évaluation environnementale.
Voir aussi : évaluation environnementale.
Equivalent étranger : environmental impact assessment (EIA).

étude d’incidences sur l’environnement
Abréviation : EIE.
Forme abrégée : étude d’incidences.
Domaine : Environnement.
Voir : étude d’impact sur l’environnement.

évaluation d’incidences sur l’environnement
Abréviation : EIE.
Domaine : Environnement.
Voir : évaluation environnementale.

évaluation environnementale
Domaine : Environnement.
Synonyme : évaluation d’incidences sur l’environnement (EIE).
Définition :
1. Mise en oeuvre des méthodes et des procédures permettant d’estimer les conséquences sur l’environnement d’une politique, d’un programme ou d’un plan, d’un projet ou d’une réalisation ; par extension, le rapport qui en rend compte.
2. Avis émis sur l’étude d’impact sur l’environnement, afin d’en vérifier la qualité et d’apprécier comment les incidences négatives sur l’environnement sont effectivement annulées, réduites ou compensées.
Voir aussi : étude d’impact sur l’environnement, mesure compensatoire.
Equivalent étranger : environmental impact assessment (EIA).

mesure compensatoire
Domaine : Environnement/Aménagement du territoire.
Définition : Mesure en faveur de l’environnement permettant de contrebalancer les dommages qui lui sont causés par un projet et qui n’ont pu être évités ou limités par d’autres moyens.
Voir aussi : compensation écologique.
Equivalent étranger : compensatory measure.

nettoyage par le ressac
Domaine : Environnement.
Définition : Nettoyage des plages consistant à déplacer, dans la zone de déferlement, des sédiments littoraux souillés par des hydrocarbures, en vue de les soumettre au mouvement des vagues pour leur lavage naturel.
Note : Le polluant, qui s’agglutine en surface à l’arrière des sédiments, est ensuite récupéré avec des filets capteurs.
Equivalent étranger : surfwashing.

puits de carbone
Domaine : Environnement-Energie
Définition : Système naturel ou artificiel permettant de capter et de stocker une quantité significative de dioxyde de carbone (CO2), de manière à en limiter la concentration dans l’atmosphère.
Voir aussi : captage et stockage du CO2.
Equivalent étranger : carbon sink.

quota d’émission de gaz à effet de serre
Domaine : Environnement.
Définition : Quantité de gaz à effet de serre allouée à une activité dans le cadre d’un système de plafonnement d’émission.
Voir aussi : effet de serre.
Equivalent étranger : greenhouse gas emission allowance.

refroidissement par une source naturelle
Forme abrégée : refroidissement naturel.
Domaine : Bâtiment-Énergie.
Définition : Méthode consistant à utiliser une circulation d’eau ou d’air pour refroidir un produit ou un bâtiment, sans recourir à une machine thermodynamique.
Equivalent étranger : free cooling.

taxon, n.m.
Domaine : Biologie.
Définition : Ensemble d’êtres vivants partageant certaines caractéristiques, à partir desquelles est établie leur classification.
Note : Les catégories de la classification biologique, telles que l’espèce, le genre, la famille, l’ordre, la classe ou l’embranchement, sont des taxons.
Equivalent étranger : taxon.

technologie environnementale
Domaine : Environnement.
Voir : écotechnologie.

II. – Table d’équivalence

A. – Termes étrangers

vocabulaire_env_01.JPG (119432 octets)

vocabulaire_env_02.JPG (74486 octets)

B. – Termes français

vocabulaire_env_03.JPG (58256 octets)

vocabulaire_env_04.JPG (124181 octets)

 

A propos du document

Type
Autre texte
État
en vigueur
Date de signature
Date de publication