(JO n° 304 du 31 décembre 2021)
NOR : TREP2132865A

Publics concernés : les producteurs des catégories 1, 2, 4, 5, 6 et 8 d'équipements électriques et électroniques ménagers mentionnées à l'article R. 543-172 du code de l'environnement et relevant du 5° de l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement.

Objet : agrément d'un éco-organisme de la filière à responsabilité élargie du producteur applicable aux équipements électriques et électroniques.

Notice : selon le principe de responsabilité élargie des producteurs (REP), la gestion des déchets issus des équipements électriques et électroniques (EEE), définis au I de l'article R. 543-172 du code de l'environnement, doit être assurée par les producteurs desdits produits. Pour remplir leurs obligations, ces derniers doivent mettre en place soit un système individuel agréé, soit adhérer à un éco-organisme titulaire d'un agrément. Le présent arrêté agrée l'éco-organisme ECOLOGIC pour une durée d'un an.

Références : l'arrêté est pris en application de l'article L. 541-10 du code de l'environnement. Il peut être consulté sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr).

Vus

La ministre de la transition écologique et le ministre de l'économie, des finances et de la relance,

Vu la directive 2012/19/UE du Parlement européen et du Conseil du 4 juillet 2012 relative aux déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) ;

Vu le code de l'environnement, notamment ses articles L. 541-10, L. 541-10-1 (5°), R. 541-86, R. 541-87 et R. 543-172 ;

Vu le décret n° 2020-1455 du 27 novembre 2020 portant réforme de la responsabilité élargie des producteurs, notamment son article 3 ;

Vu l'arrêté du 27 octobre 2021 portant cahiers des charges des éco-organismes, des systèmes individuels et des organismes coordonnateurs de la filière à responsabilité élargie du producteur des équipements électriques et électroniques ;

Vu la demande d'agrément déposée par la société ECOLOGIC en date du 16 novembre 2021, complétée le 1er décembre 2021 et remplaçant la demande déposée le 29 juin 2021 ;

Vu l'avis de la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs en date du 16 décembre 2021 ;

Considérants

Considérant que la société ECOLOGIC sollicite un agrément pour les catégories 1, 2, 4, 5, 6 et 8 d'équipements électriques et électroniques ménagers mentionnées au II de l'article R. 543-172 du code de l'environnement, et ce pour une durée de 6 années à compter du 1er janvier 2022 ;

Considérant que le cahier des charges des éco-organismes, annexé à l'arrêté du 27 octobre 2021 susvisé, fixe, pour les DEEE de la catégorie 2 mentionnée au II de l'article R. 543-172, un objectif de valorisation de 80% et un objectif de recyclage de 70% des DEEE collectés à compter de l'année 2024 ;

Considérant que la société ECOLOGIC indique dans sa demande d'agrément qu'elle ne dispose pas des capacités techniques et financières pour remplir les objectifs de valorisation et de recyclage pour les DEEE de la catégorie 2 ;

Considérant que les éléments relatifs à la réparation et au réemploi des équipements électriques et électroniques ménagers présentés par la société ECOLOGIC sont incomplets au regard des exigences du IV et du V de l'article 3 du décret du 27 novembre 2020 susvisé et des paragraphes 4 et 5 du cahier des charges des éco-organismes annexé à l'arrêté du 27 octobre 2021 susvisé et que par conséquent la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs n'a pas pu examiner ces éléments lors de la séance du 16 décembre 2021 ;

Considérant que les contrats types prévus en application de l'article R. 541-105 n'ont pas été intégrés, à la demande de la société ECOLOGIC, au dossier soumis à l'examen de la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs ;

Considérant que les membres de la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs ont souligné lors de la séance du 16 décembre 2021 qu'en absence de ces contrats types ils n'ont pu rendre un avis complet sur la demande d'agrément de la société ECOLOGIC ;

Considérant l'avis de la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs susvisé, favorable à un agrément d'un an compte tenu des écarts susmentionnés,

Arrêtent :

Article 1er de l'arrêté du 22 décembre 2021

En application de l'article L. 541-10 du code de l'environnement, la société ECOLOGIC, inscrite au registre du commerce et des sociétés de Versailles sous le numéro 487 741 969, est agréée en tant qu'éco-organisme, pour une durée d'un an, à compter du 1er janvier 2022, soit jusqu'au 31 décembre 2022, pour répondre aux exigences fixées par le cahier des charges annexé à l'arrêté du 27 octobre 2021 susvisé pour les équipements électriques et électroniques ménagers des catégories 1, 2, 4, 5, 6 et 8 mentionnées à l'article R. 543-172 suivantes :

1. Equipement d'échange thermique ;

2. Ecrans, moniteurs et équipements comprenant des écrans d'une surface supérieure à 100 cm2 ;

4. Gros équipements ;

5. Petits équipements ;

6. Petits équipements informatiques et de télécommunications ;

8. Cycles à pédalage assisté définis au 6.11 de l'article R. 311-1 du code de la route et engins de déplacement personnel motorisés définis au 6.15 du même article.

Article 2 de l'arrêté du 22 décembre 2021

Cet agrément pourra être prolongé dans la limite d'une durée de six ans, lorsque les compléments susmentionnés auront été apportés et après un examen de la commission inter-filières de responsabilité élargie des producteurs du dossier ainsi complété.

Article 3 de l'arrêté du 22 décembre 2021

Le directeur général de la prévention des risques est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera notifié au demandeur et publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 22 décembre 2021.

La ministre de la transition écologique,

Pour la ministre et par délégation :
Le directeur général de la prévention des risques,
C. Bourillet

Le ministre de l'économie, des finances et de la relance,

Pour le ministre et par délégation :
Le directeur général des entreprises,
T. Courbe